Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:52
Partager cet article
Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:44
Partager cet article
Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 07:43
Partager cet article
Repost0
20 juin 2014 5 20 /06 /juin /2014 06:45
Partager cet article
Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 15:29

Il existe, en France, un projet d'études et d'expérimentations de développement de culture d'algues, IDEALG, qui à donné lieu au programme BREIZH'ALG du Conseil Régional de Bretagne portant sur l'agriculture alimentaire...l'Etat dispose de rapports d'expertise réalisés par le Conseil Général de l'Environnement et le Conseil Général de l'Agriculture et de l'Alimentation. Ces rapports sollicités par le Ministère de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie et le Ministère de l'Agriculture et des Espaces ruraux est intitulé " Expertise du projet de filière d'algoculture alimentaire en Bretagne "...

D'autre part, la consultation des habitants, du mouvement associatif et des collectivités territoriales doit être réalisé exhaustivement. Les dérives, par le passé, de l'industrialisation de l'agriculture et des activités agro-alimentaires montrent que l'on doit exiger au préalable, transparence, sincérité et vision durable surtout qu'il s'agit de soustraire à l'usage collectif des pans entiers du domaine public !...

IDEALG intègre trois volets de recherche appliquée à l'aquaculture, aux biotechnologies et à la chimie qui ont comme objectifs de favoriser une production de masse, de sélectionner des variétés nouvelles et de développer des produits et procédés innovants...le respect de l'équilibre des biotopes actuels est incompatible avec une telle politique, l'exemple des terres agricoles le prouve. La sélection de nouvelles variétés avec le recours aux biotechnologies, peut être des OGM, et la chimie avec l'usage d'intrants, obligent à la plus grande vigilance.

Le programme prévoit aussi une évaluation des enjeux sociaux et des impacts économique et environnementaux, du respect du milieu marin et de sa biodiversité, sera menée avant l'utilisation de ces nouvelles connaissances et technologies par les partenaires privés....

( à suivre )

Partager cet article
Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 10:16
Partager cet article
Repost0
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 10:03
Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 16:55

Un après midi, je reçu un appel téléphonique de la secrétaire du Président de la Kuwait Oil Company m'annonçant l'acceptation du contrat d'extinction des puits sur le champ des Rhaudataïn et me demanda si je pouvait venir voir le président pour signer...évidemment, je dévalais les escaliers quatre à quatre, suivit de Maurice Pèlerin qui se mit au volant de la voiture et nous nous rendîmes aux bureaux de la KOC à très grande vitesse la route à quatre voies étant encore pratiquement déserte, par endroits le mur du terre plein central avait même été démoli par des chars...nous fûmes par la très jolie secrétaire qui nous introduisit auprès du président qui nous félicita et nous remis un exemplaire du contrat, après que nous l'ayons signé, lui et moi...aussitôt rentré au bureau, je m'empressais d'aller téléphoner la bonne nouvelle à nos chefs, à Paris...ils avaient déjà été mis au courant par l'ambassade du Koweït...

Il fallait maintenant entrer en action sans plus attendre....le chef de mission, Pat O'Shenessy, un Irlandais, et l'état major rentrèrent dès le lendemain, notre sponsor nous remit les clefs de l'immeuble qu'il avait fait réquisitionner pour nous, à Jhara, petite ville au nord de Kuwait city, au bord de la route de l'enfer, et la société Sodexo commença à le faire aménager en hôtel avec les bureaux, la cuisine et le réfectoire au rez de chausée...la société de génie civil libanaise Tarek al Ganim fit venir les véhicules et engins qu'elle avait achetés à barhein et Abu D'habi puis commença à nous construire une base au camp du champ de Rhaudataïn....

Les équipes de pompiers composées de chefs de chantiers, de spécialistes de vannes de fermeture de puits, de deux chefs mécanicien de forasol, d'un spécialiste de démolition à l'explosif et d'un médecin arrivèrent et je les accueillis, de nuit, à l'aéroport, avec deux cars conduits par des Saoudiens qui avait fait cela, auparavant, pour l'armée américaine...tout le monde fut logé dans cet immeuble réquisitionné à Jhara et que Sodexo avait transformé en hôtel-base...

Le matériel spécial arriva par deux avions " Tupolev " des Etats Unis, c'était les seuls avions assez volumineux pour transporter ce matériel et les explosifs nous furent fournis par les Américains...j'ai eu, moi même, l'occasion de transporter ces explosifs...deux futs remplis de 250 kg d'explosif en charge creuse chacun, sur le plateau du pick-up, et une poignée de détonnateurs dans le vide poche..." il vaux mieux que les compagnies d'assurance n'aient aucune idée de ce que l'on fait " dira le chef de mission

( à suivre )

Dvant les puits en feu du champ de Rhaudataïn au Koweit en 1991Dvant les puits en feu du champ de Rhaudataïn au Koweit en 1991

Dvant les puits en feu du champ de Rhaudataïn au Koweit en 1991

Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:48
Partager cet article
Repost0
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 10:35

Cet article est reposté depuis BIODIVERSITE91.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens