Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 07:14
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 06:52
Partager cet article
Repost0
29 juillet 2014 2 29 /07 /juillet /2014 20:01
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 04:39
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 21:23
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 11:14

En août 1973, j'étais géologue sur un puits d'exploration de Agip Nigeria, à terre, dans le delta du Niger.., .vu l'état de santé de mon père, en fin de vie, on m'avait affecté quelques temps au large de la Tunisie pour me permettre d'être rapidement à ses côtés, en cas d'agravation de son état mais, après une assez longue période de stabilité de son état je décidais de retourner au Nigeria...Ce forage, situé en pleine brousse, du côté d'Ebotcha, où se tenait d'infanterie de marine, la division " Octopus " de l'armée du Nigéria, chargée de nous protéger et payée par Agip...

Je dormais plutôt mal, craignant, à tout moment de recevoir une mauvaise nouvelle au sujet de mon père...un jour on me prévint par radio qu'on envoyait un géologue local me relever...

comme mon temps de rotation arrivait à sa fin, je pensait que, cette relève était peut être norme...pourtant, je trouvait bizarre d'être relevé par un géologue local, dont l'expérience était limitée, sur un puits d'exploration...

le géologue, un Nigérian qui avait participé à la guerre du Biafra du côté perdant, arriva et je pris la " Land Rover " pour rentrer à Port Harcourt, par la route, plutôt la piste, défoncée et pleine de trous d'eau...je mis quatre bonnes heures de nuit à faire ce trajet en évitant d'être repéré par une population plus ou moins hostile

A Port Harcourt, le chef de base, Daniel Chevrotin et son épouse biafraise, Pricilia, m'attendaient...

ils m'annoncèrent que mon père était au plus mal mais me certifièrent que l'on ne leur avait pas annoncé sa mort...je ne les cru qu'à moitié...le lendemain je pris l'avion, un Fokker F28 Fellowship de Nigerian Airways, pour Lagos...là quelqu'un m'attendait avec un billet pour Paris et Brest...j'avais une place réservée sur un DC 10 d'UTA en provenance de Libreville, au Gabon, et allant sur Paris...hélas, le DC 10 était tombé en panne à Libreville et avait été remplacé par un DC 8 de moindre capacité...on commença à embarquer mais, quand je suis arrivé dans la cabine, tous les sièges étaient occupés et on me demanda donc de redescendre....je dus attendre le lendemain pour prendre un autre avion pour Paris...là, après avoir changé d'aéroport, j'embarquais sur un Fokker F27 Friendship d'Air Inter en direction de Quimper avec escale à Lann Bihoué, l'aéroport de Lorient...le vol se passa bien jusqu'à Lorient mais là, en roulant avant le décollage, je sentis l'avion faire une embardée et, en regardant par le hublot, je vis les pneus éclater les uns après les autres...je m'agrippais à mon siège, me préparant au crash... il n'en fut rien et nous finement en douceur dans le champ bordant la piste...nous eûmes le temps de reprendre nos esprits, de sortir de l'avion et de rejoindre l'aérogare à pied avant que les marins pompiers de cet aéroport militaire ne réagissent...heureusement, les ailes où sont les réservoirs se trouvent en hauteur sur cet appareil !...

Le reste du voyage, jusqu' à Quimper se fit en car...un beau frère, François Breton,, m'y attendait avec son fils, didier...ils m'apprirent que mon père était déjà enterré...je dois dire que ma plus grande crainte tait d'arriver en plein enterrement...enfin, j'aurais aimé être là avant...

F 328, F 27, DC 10, DC 8F 328, F 27, DC 10, DC 8
F 328, F 27, DC 10, DC 8F 328, F 27, DC 10, DC 8

F 328, F 27, DC 10, DC 8

Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:36

Après la révolution du Colonel Mouammar Kadhafi, Air France vendit quelques avions à la Lybian Arab Airlines et lui prêta du personnel pour faire voler ces appareils...je me rendais de Tripoli à Benghazi à bord d'un de ces avions, un Boeing 727...il faisait nuit et, à l'approche du terrain de Benghazi, l'avion fut fortement secoué par des vents cisaillants...il continua sa descente mais, au moment de toucher la piste, fut violement plaqué au sol par un courant rabattant...au moment du choc il y eu des éclairs électriques, les lumières s'éteignirent et les masques à oxygène tombèrent...l'avion s'arrêta, la lumière revint et un grand silence régna dans la cabine ... tout le monde se demandait s'il était encore en vie et pourquoi...Le landemain, je devais me rendre dans la Mer de Sable du Calancio, dans le sud, à bord d'un DC 3 de la société de charter belge " Linair "...les pilotes m'expliquèrent que l'atterrissage à Benghazi était parfois très difficile à cause d'une montagne, proche de la piste, qui pouvait causer des vent cisaillant...il leur était même arrivés d'être sortis de la piste...ceci je l'ais aussi expérimenté à l'atterrissage à Nice, à bord d'un Boeing 707 d'Air France, provenant du Caire, pour les mêmes raisons mais, moins violemment...

Le Boeing 727 lybien, effectuant une liaison Benghazi - le Caire, avec le même équipage d'Air France fut abattu par la chasse israélienne pour avoir légèrement débordé sur le Sinaï lors de son approche du Caire...tous les passagers et l'équipage français périrent.. les Israéliens ne s'excusèrent même pas et tout le monde se tût !...

Un boeing 727 lybien abattu par les Israéliens
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:00
Partager cet article
Repost0
27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 08:39
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 17:55
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens