Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 19:32

Les leaders de bonnets rouges nous ont rabatu les oreilles avec le slogan qu'ils ont emprunté à des prédessesseurs : vivre, travailler et décider au pays...cela a été dit depuis très longtemps par des politiciens et des leaders syndicalistes bretons mais cela n'est jamais arrivé...le maire de Carhaix pense voir trouvé la solution en invitant une entreprise chinoise à construire une usine de transformation du lait en poudre sur sa commune...il est plus qu'évident que les décisions ne seront pas prises du côté de Carhaix et même pas en Bretagne mais dans l'empire du milieu sauf, peut-être celles d'accorder des subventions...le prix de ce lait devra fatalement être concurentiel dans le monde !...et si on se réfère aux méthodes de gestion chinoises dans d'autres pays où ils se sont installés il semble que bien du monde sera déçu... il est peu probable que 250 habitants du Kreiz Breizh soient qualifiés en construction métalique, il faudra donc faire appel à une main d'oeuvre extérieure pour la durée limitée du chantier de construction de l'usine...une fois celle-ci terminée, le fonctionement demandera peu de technicien car il s'agira simplement de pomper et traiter des liquides...des opérations peu manuelles... 

Il n'y à pas de ressources minérales exploitables en Bretagne, seule la matière grise qui ne fait pas défaut aux Bretons et leur courage a de la valeur...Les Bretons ont toujours réussit mais loin de chez eux en général...de tout temps ils se sont extatrié...

L'élevage intensif et hors sol ne produit que de la viande de très basse qualité tout en détruisant la ressource halieutique en poluant les eaux, en mettant la population en danger, en nuisant à l'industrie du tourisme et en rendant les sols infertiles...la concentration de ces élevages sont sources de pendémies traitées massivement aux antibiotiques ce qui à certainement contribué à l'inéficacité de ces antibiotiques que les médecins se trouvent dans l'obligation de remplacer par des sulfamides qui étaient bien moins efficaces...la société parapétrolière française fut la première société française à créér une société franco-chinoise et le directeur de cette société fut un Landivisien marié à une Indonésienne mais, depuis très longtemps, des décénies, la société Géoservices vendait du matériel de mesures au gouvernement chinois et mes camarades qui avaient été là bas pour installer ce matériel racontaient combien les conceptions de nos homologues chinois étaient différentes des notres

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens