Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 15:58

Les avions des deux compagnies charters du pétrole en libye, la compagnie américaine " Lavco " qui faisait voler des C47, un DC 4 et un DC6, et la compagnie belge " Linair " qui utilisait des DC 3 et un Fokker Frendship F27 ...les avions décollaiot à l'aube des aéroport de Tripoli et Benghasi en raison des turbulances au dessus du désert lorsque la chaleur se faisait sentir...il y avait deux à trois heures de vol, parfois quatre, au dessus du désert avant l'aterrissage sur les pistes de sable du désert, beaucoup étaient d'anciennes pistes de la dernière guerre qui avaient été construites pour la Luftwaffe, l'aviation italienne et la RAF...La naviguation s'effectuait à l'estime et à vue, les seules balises étant à Tripoli et Benghazi...Il arrivait qu'à l'approche des terrain peu visibles car de couleur jaune sale comme l'ensemble du désert, l'équipage vienne dans la cabine demander si quelqu'un pouvait les aider à trouver le terrain...Un après-midi, le DC 6 de Lavco se retrouva en panne, au moment de décoller, sur le terrain de la concession 80 d'Agip...La compagnie Lavco envoya le DC4 avec un mécanicien et des pièces de rechange, à l'atterissage, une roue du train avant se planta dans du sablme mou et l'avion fit un tour complet sur lui-même avant de s'arrêter...le pilote, un petit américain entre deux age, probablement retraité de l'U.S.Airforce et ancien du Vietnam comme la plupart d'entre eux, descendit de l'avion fou furieux et tous les assistants eurent droit à un sermon...enfin il repertit avec les passagers, dont moi et, une fois en l'air, les jauges de carburant tombèrent à zéro au bout d'un moment...le pilote et le copilote cherchèrent un endroit relativement plat et posèrent l'avion...une fois au sol, ils vérifièrent les niveaux à l'aide d'une jauge en bois, ce contrôle s'étant avéré satisfaisant l'avion redécolla pour Tripoli où il aterri quelques heures plus tard...un jour de relève je pris place dans un C 47 de Linair au décollage de la concession 105 d'Aquitaine Libye pour qui j'avais effectué le suivi géologique d'un puits d'extension, cet avion était complet mais j'étais le seul passager en bonne santé, tous les autres étaient soit malades soit blessé...un aviopn sanitaire en quelque sorte...cet avion du se poser sur un terrain isolé déservant un chantier d'exploration pour refaire le plein en essence car ces avions utilisaient de l'essence aviation à forte teneur en octane. Après s'être posé et s'être arrèté prés des fûts de 200 litres contenant l'essence, le co-pilote sauta au sol et me demanda de venir l'aider à rouler les fûts jusqu'à l'avion puis, le pilote vint sur l'aile et nous lui passâme le tuyau d'une pompe " japy " qu'il introduisit dans le réservoir...après avoir introduit la pompe dans un fût nous avons pompé l'essence dans les réservoirs dont le pilote mesurait les niveaux à l'aide d'une jauge en bois... une fois le plein fait, l'avion à décollé pour Tripoli où nous avons aterri quelques heures plus tard et après une courte escale à Benghazi...

De nombreux incidents se produiosaient, le train d'un DC 3 se pliant à l'aterrissage, un moteur crachant des flammes longues comme le fuselage, problème résolu par les pilotes une fois au sol, à l'aide d'un fil électrique et d'un bout de caoutchouc, décollage raté pour un Fokker 27 par manque de portance par temps chaud et reprise du sol sur le ventre...un DC 3 de secours qui se posa dans la nuit et pour lequel il fallu marquer la piste à l'aide de lampes à pétrole allumées... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens