Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 07:48

LE GAZ D'ARGILE

Le gaz d'argile et non de shiste qui est de l'argile métamorphisé et cuite et recuite ne pouvant contenir aucun gaz, est en fait un gaz résultant de la fermentation des matières organiques déposées avec des éléments terrigènes au fond de l'eau, les éléments terrigène ont donné des argiles ( connues des anglo saxon sous les noms de clay,siltstone, mudstone etc ...) qui sont en fait des pellites, par compaction due à la gravité ( accumulation et poids ) et les matières organiques ont fermenté donnant du kérogène et des gaz dont surtout du méthane, on peut observer des bulles de ce gaz s'échappant des fonds vaseux et remontant à la surface des étangs et des cours d'eau, les irrisations observée sont due au kerogène qui piègé et réchauffé donne du pétrole.

Ce méthane se rencontre toujours en cours de forage d'argiles ces dernière étant pratiquement étanches il s'accumule dans les fissures ou fractures et dans les fines couches sableuses.

La ville de NAPLES est alimentée par un tel gaz venant d'un champ situé en Calabre exploité par la " Compagna Pétrolifera Italiana " depuis des décénies.

 

LES SHISTES ET SABLES BITUMINEUX

Les shistes et sables bitumineux sont en général des roches mères dont les éléments légers du pétrole ont migré vers des roches réservoirs en laissant sur place les composés lourds dont le BITUME ces roches sont exploitées par des carrières à ciel ouvert et ensuite distilées pour en extraire les hydrocarbures; ces roches existent bien sur en profondeur mais aucune technique rentable n'à encore été trouvée pour liquéfier ces hydrocarbures et les rendre pompable jusqu'en surface.

Il a été envisagé d'y metre le feu mais cela est très compliqué et très couteux de même que l'ingection de vapeur...

Ces roches bitumineuses sont aussi parfois le résultat d'une évaporation des composés légers par des fractures ou la proximité de la surface ( DEAD OIL des anglo-saxons).

L'exploitation de ces roches bitumineuses peut ètre très polluante mais n'existes pas en France.

Une exploitation par galeries de mines a eu lieu en Alsace mais ce gisement est épuisé depuis bien longtemps...

 

GRISOU DES MINES DE CHARBON

Ce GRISOU est aussi du METHANE est peux donc ètre exploité éventuellement par des forages une fois les poches repérées par moyens géophysique.

 

LA FRACTURATION

La fracturation est une technique destinée à augmenter la perméabilité des roches réservoir, elle consiste à injecter à très forte pression un liquide composé principalement d'eau traitée pour avoir un pH basique et vicosifiée par un biopolymer, pafois de l'amidon, ou de l'argile; on rajoute parfois des produits inhibiteur d'argile pour empêcher cette argile de gonfler. Les fractures ainsi induites se refermeraient immédiatement si on ne rajoutait pas du sable ou des billes de verre à ce fluide, ce sable ou ces billes restent dans les fractures induites et les garde ouvertes jusqu'à ce que la pression les écrase refermant ainsi les fractures.

Cette technique est employée dans les forages pétroliers depuis très longtemps et aucun effet nocif pour l'environnement n'à été observé ( voir la Hollande ou c'est le cas de presque tous les puits et la France où cela c'est beaucoup pratiqué ).

Dans le cas des argiles les nappes phréatiques que certains craignent de voir contaminées sont dans des niveaux de sables et parfois de calcaire perméables jamais dans des niveaux d'argile imperméables par définition

Les produits utilisés sont les même que ceux utilisés pour les forages pétroliers, les forages géothermiques et les puits d'eau fussent-il en recherche d'eau potable !!!

Dès le début de les phases de test et de production le fluide de forage et de fracturation est entièrement récupéré en surface et traitée de façon à ne restituer que l'eau aussi pure qu'avant l'oppération.

 

EXPLORATION ET PRODUCTION

En France la pésence exploitable de ce gaz n'est qu'une hypothèse géologique il faut dabord procéder à une EXPLORATION GEOPHYSIQUE suivie éventuèllement de forages d'exploration servant à recaller les réponses sismiques en profondeur...il faudra ensuite procéder à des tests pour déterminer la présence du gaz et en estimer le volume et la possibilité d'exploitation . 

      Bien des années s'écouleront entre le début de l'exploration et la mise éventuelle en exploitation et cette dernière se verra uniquement par quelques vannes en surface ( Xmas tree ).

Durant ce temps pour l'énergie il faudra faire avec un pétrole importé de plus en plus rare et de plus en plus cher et bien sur le NUCLEAIRE car les biocaburants ne seront jamais qu'un apoint même si on utilise toute la surface de la France pour cultiver des plantes destinées à sa fabrication !...

D'autre part certains essayent sans grand espoir de relancer le forage qui à presque totalement disparu en France et par là d'assurer une formation et un débouché à la jeunesse de notre pays qui en à bien besoin...Nous fûmes parmis les meilleurs au Koweit en 1991 et partout dans le monde...mais pour des raisons très obscures certains veulent empêcher cela par tous les moyens et surtout le mensonge et par là même agissent contre les intérès de la France....

 

      Louis VERVEUR

      Géologue / Ingénieur de forage



Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens