Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2013 6 16 /11 /novembre /2013 08:27

Dans le forage les problèmes que pose l'H2S sont nombreux, ils nécéssitent d'abord des mesures de sécurité très importante pour le personnel mais, étant un gaz acide, il occasionne aussi une corosion des métaux et les caoutchoucs et plastiques sont fortement déteriorés.

Au cours d'une stimulation sur un puits à gaz en Hollande, une unité de la société Nowsco avec du personnel allemand devait descendre un tube flexible continu dans un puits situé sur une plateforme de production, non loin d'une ferme comportant une habitation. Le but de l'opération était le nettoyage du puits après une fracturation et de faire ressortir le sable non rentré dans la formation. Pour cela il fallait descendre le tube, pomper du méthanol et, en ouvrant le puits et le faisant débiter, remonter le sable...Trois bacs ouverts, près du puits et de l'unité de pompage de Nowsco, contenaient 300 m3 de méthanol. Une unité de travail au cable, sur camion, sorti la valve de sécurité installée dans le puits et qui aurait empêché le passage du tube...Le personnel de Nowsco installa son matériel, le rouleau de tube et l'injecteur auquel était joint un système de vannes de sécurité à installer sur la tête de puits, le poste de commande installé sur camion et la pompe. Le responsable de la NAM ( consortium Shell-Esso en Hollande ) ouvrit les vannes de la tête de puits et le chef d'équipe de Nowsco commença à faire descendre son tube...la pression du réservoir étant de 800 bars il lui fallait pomper du méthanol pour maintenir, dans le tube, une pression suffisante pour éviter un écrasement du tube par la pression du puits. Une vanne annulaire en plastique permettait, normalement, de fermer le puits autour du tube en laissant le puits débiter par une vanne latérale règlable,le mélange gaz-méthanol qui était envoyer sur la torchère et brulé...au but d'un moment, le chef d'équipe Allemand commença à s'agiter et me fit signe de le rejoindre dans le cabine de commande...il me montra qu'il n'arrivait pas à fermer la vanne annulaire et me demanda de tuer le puits mais, si cela était prévu, le camion pompe prévu pour pomper du bromure dans le puits et contenu dans un réservoir sur le site, le chef du service production de la NAM avait jugé inutile de le laisser là étant donné que l'unité Nowsco comportait une pompe...mais il était impossible d'utiliser la pompe de l'unité dans ce cas de figure...je commençait à paniquer en pesant aux trois bacs de méthanol et à la ferme voisine..;en dernière extrémité je pouvait demander au Hollandais responsable de la platefo de fermer les vannes de l'arbre de noel et au chef d'équipe de Nowsco de couper son tube qui serait resté dans le puits...comble de déveine, le téléphone tomba en panne...je n'arrivais pas à prendre de décision car exécuter la solution extrème signifiait qu'il faudrait ensuite faire venir un appareil de forage sur le puits, repècher le tube et stimuler à nouveaux le puis qui n"aurait jamais retrouver sa produduction d'origine...Fort heureusement le chef du service inginièrie de production, dont je dépendait, vint aux nouvelles...Il comprit très vite la situation, sauta dans sa voiture et fonça à la ville proche, Coevorden, où il y avait une base Halliburton avec des camions pompes...en quelques minutes un camion arriva, pied au plancher, en faisant hurler son klacson, et on brancha les tuyaux avec des marteaux ordinaires, très prudemment et pas très rassurés, car nous n'avions pas de marteaux en bronze qui ne font pas d'étincelles..Le puits fut vite tué avec le bromure qui contra la pression et le stress que je ressentait me quitta...tout ce temps j(avais envie de m'éloigné du puits mais, je voyais que le Allemands m'observaient et qu'au moindre signe de panique de ma part, ils se seraient enfuis...Je pensais devoir donner l'exemple ! ..

L'enquète révèla que l'unité Nowsco venait d'intervenir sur un puits produisant de l'H2S en France et que ceci n'avait pas été inscrit sur le registre de sécurité...au cours de l'intervention sur ce puits, l'H2S avait rogé la garniture de la vanne annulaire, la rezndant inopérante et, comme c'était la rêgle jusque là,  l'agence de sécurité gouvernementale des Pays Bas, ne demande de contrôle qu'un fois par an, nul ne fait les test prévus internationalement et qui nous auraient évité ce problème !...Les tests de sécurité doivent toujours être pousser à l'extrème et, comme disent les Américains " Ce qui peut se produire l'a déjà fait et ce qui ne peut pas se produire ne va pas tarder à le faire ! "

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens