Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 janvier 2014 4 09 /01 /janvier /2014 09:08

J'ai visité Hambourg deux fois pendant ma carrière militaire, dans la marine nationale. La première fois, lors d'une escale du porte-avions " Clémenceau " dans ce port, au cours d'une croisière du nord de l'escadre légère. Je fus invité, avec quelques camarades, à goûter, chez un ancien de la Kriegmarine qui, pendant la guerre avait séjourné à Brest, à bord d'un dragueur de mines, l'accueil fut excelent et le café délicieux, ce café, servit par l'épouse, est, parait-il, une spécialité hambourgeoise, les grains seraient tiés et calibrés un à un...j'ignore le prix de ce café...l'intérieur de cette maison était très chaud, genre bonbonnière, ce qui parait-être typique des intérieurs allemands...celui des bars aussi ainsi que je le constaterais plus tard.

Tous les marins du monde ont entendu parler de Hambourg, de la Reeperbahn et de la rue barrée...beaucoup les connaissent...la Reeperbahn est la quartier chaud de Hambourg avec, tout en haut, cette brazsserie où des serveuses aux gros bras sevent des pintes d'un litre de bierre en portant plus d'une demi douzaine sur un plateau mais, ce qui intéresse surtout les visiteurs se sont les boîtes à stip tease avec nu intégral vraiment exibitioniste et la rue barrée à laquelle on accède des deux bouts par des chicanes gardées par des policiers; dans cette rue barrée des femmes ornent des vitrines dans des tenues très légères et, quand elles sont choisies par un client, elle tirent un rideau et viennent lui ouvrir la porte...une fois l'affaire conclue elles raccompagnent le client à la porte et retournent prendre place dans leur vitrine, en ouvrant le rideau por apater le client suivant !...

Pour ma deuxième visite, nous avions remonté le canal à bord de l'escorteur d'escadre " Du Chayla " jusqu'au port de Kiel, dans la Baltique où, après quelques visites touristiques dont le monument aux sous-mariniers de la Kriegmarine péris en mer pendant la guerre, le mur de fer sous l'escorte et avec les ex^lications des gardes frontière, avec quelques camarades nous prîmes la décision de louer une voiture et de descendre à Hambourg ou nous passâmes une excvellente soirée en compagnie de striptiseuses dont une était algérienne et une autre française, toutes les deux étant très hereuses de pouvoir parler français...c'est à cette occasion que je découvris un transformiste ou travesti pour la première fois, il eu beaucoup de succès quand les spectateurs découvrirent qu'il s'agissait d'un homme... Des femmes dans une vitrine existent aussi ailleurs comme au nord de la Hollande où il exite aussi ce qu'ils appelent des " Sex Farm " qui sont  des maisons closes en pleine campagne et où, d'après les Hollandais, exercent surtout des prostituées allemandes, les Hallandaises préférant exercer en Allemagne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens