Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 10:36

A la fin de la guerre du Biafra, des soldats de l'armée du Nigeria désertèrent en grand nombre, avec armes, parfois par section ou compagnie, avec un officier à leur tête. Ils se mirent à leur compte et formèrent des groupes de bandits, attaquant surtout des banques. Le gouvernement en place ne pouvait laisser faire et ceux qui étaient capturés, les armes à la main, étaient systèmatiquement condamnés à mort et fusillés publiquement...

Un jour, au retour de congés en France, j'arrivais à Lagos et prenais un taxi pour rejoindre le Federal palace Hotel, où je devais loger. En arrivant au centre ville, du côté du palais du président, la circulation était presque bloquée par une foule en liesse, je questionnais le chauffeur du taxi qui me répondit que ces gens allaient assister à une execution de bandits. J'arrivais à l'hôtel, m'enregistrais et rejoignait ma chambre en précisant au garçon d'étage que je n'avais nul besoin de compagnie. Regardant par la fenêtre j'aperçu, sur la plage bordant la mer, une estrade sur laquelle étaient dressés trois poteaux ainsi que des fûts, derrière ces poteaux.

La foule se massait devant l'estrade et je savait ce à quoi j'allais assister quand des soldats amenèrent trois personnes vètues de robes colorées et coiffées du bonnet typique...Les soldats attachèrent ces trois persones aux poteaux et d'autres soldats armés de fusils s'alignèrent devant l'estrade. A ce stade, sachant très bien ce qui allait se passer, je voulais regarder ailleurs mais, mon subconscient  comportait surement une part de voyeurisme qu me poussait très fortement à regarder par la fenètre...

Les condamnés chantèrent des cantiques, les Nigérians sont croyants et pratiquants, et haranguèrent la foule. Celui du millieu était particulièrement inspiré...je parvins a détourner mon regard au moment du crépitement des armes et mon estomac était noué...j'éprouvais une sensation de froid et de dégoût profond envers la foule !.. J'ai rencontré quelques Français qui se vantaient d'être allé assister à ces exécutions, en famille, avec un panier pic-nic !.. 

A cette époque, les rebelles et même les opposants politiques du delta étaient pendu publiquement..  Il est vrai qu'à la même époque, le gouvernement à accusé des tribues de ce même delta d'avoir mangé des recenseurs, des percepteurs, et même leurs escortes policières ou militaires..

Les photos publiées par l'hebdomadaire " Paris Match " montrant des exécutions en Syrie m'ont rappelé ces mauvais souvenirs... 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens