Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 16:11

L'équipe française de pompiers du pétrole pour l'extiction des puits en feu, dont j'étais chef de mission adjoint, avait installé son quartier général à Jara, à la sortie nord de Koweit city, au début de la route vers l'Irak, route que les Américains avaient baptisée " La route pour l'enfer ".

A la sortie de Jara, en allant vers le nord, on avait guère besoin d'explication pour savoir ce qui avait fait les Américain appeler cette route par ce nom. Un poste de l'Armée Koweitienne gardait cette route et le poste ainsi qu'une jeep étaient armés d'une mitrailleuse de 12,7 mm. Passé ce poste, de chaque côté de la route, ce n'était que véhicules calcinés et enchevètrés parmis lesquels il y avait quantité de munitions et quantité d'objets courants dont de vètements et jouets d'enfants. Une odeur de chair brûlée y reignait encore et nous devions écarter des nuées de mouches. Horwell, la société pour laquelle nous travaillons, avait transformé, à Jhara, un immeuble en hôtel pour le personnel avec les bureaux, cuisine et réfectoire, au rez den chaussée. Le 11 juillet au matin , moi, un représentant de la société Géoservices et trois secrétaires palestiniennes remplissions des taches administratives losque, vers 10 heures, de violentes explosions secouèrent l'immeuble !...Les secrétaires se précipitèrent sous les tables et bureaux en criant " Les Irakiens reviennent ". Je décidait de monter sur le toit en terrace pour voir ce qui se passait, j'avais de forts doutes quant au retour de Irakiens mais qu'un commando soit parvenu jusque là était fort possible...toutes les nuits il y avait des échanges de tirs et les services français nous avaient mis en garde contre de possibles raids venant de l'île de Burbiyan. Sur le toit je dut m'agriper au muretin pour résister au souffle des explosions dont on voyait les lueurs tout au long de la route menant à la ville de Doha ou l'armée américaine avait une base...cela dura six heures causant un incendie qui dura 24 heures...On apprit plus tard qu'il y avait 3500 soldat du11e régiment de cavalerie US ainsi qu'un contingent britanique sur les lieux. Officielement il n'y eu qu'une soixantaine de blessés mais 4 chars Abrams M1A1 avec des munitions à l'uranium appauvri et 660 obus de120 mm, 9720 de 25 mm soit un total de 6 tonnes d'uranium appauvri avaient sauté; d'autres sources disent qu'il y eu plus de chars détruits là que pendant le reste de la guerre... J'ai tendance à rapprocher ceci de l'échec d'intervention US en Iran pour récupérer le personnel diplomatique devenu otage.. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens