Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 11:23

Le travail dans le monde pétrolier international est plein de risques, le travail est lui même dangereux, celui des foreurs est le plus dangereux avec les masses énormes en jeux, les risques d'éruption, les gaz toxiques, la hauteur dans le vide parfois..à cela s'ajoute le fait d'être dans des zones et des climats extrèmes, d'être souvent entourés de gens hostiles, d'etre dans un climas d'insécurité, de guerre parfois..c'est un choix que seule des personnes déterminées et courageuses font ! La sécurité ne dépent que d'eux même. Ceci sans compter les risques de déplacement dans le désert, panne, manque d'eau, erreur de direction qui amène à se perdre même avec le GPS qui peut tombe en panne ou être perturbé par l'électicité statique générée par les vents de sable...

Il semble qu'a In Amenas, ou plutot Tiggentourine, le  personnel; surtout les expatriés se rendaient très mal compte de la siyuation...ils se croyaient presqu'au Club Méditéranée..ils se croyaient protégés contre les Islamistes par quelques soldats conscrits peu enclins à des actions d'éclats, n'ayant guère de sympathie pour les occidentaux, dont les familles pouvaient être sous la menace d'Al Quaïda et qui pouvaient se trouver face a face à des combatants aguéris et prêts à mourir pour leur cause...

Au cours de l'audit que j'ai effectué à Hassi Messaoud, la Sonatrach avait souvent à déplacer des appareils de forage, parfois sur de longues distances, et une escorte armée protégeait se déplacement mais, je me souviens de la remarque d'un collègue Algérien comme quoi il fallait protéger l'escorte...Hassi Messaoud était en état de siège et il était interdit de s'éloigner d'une zone de trente kilomètres de rayon..j'étais logés parmis les soldats qui gardaient la base et, à chaque relève, en les entendant, je craignais l'arrivée des Islamistes...

Queques temps auparavant, au cours d'un audit d'appareil, je me retrouvais seul occidental dans un camp et j'eu à traverser l'Algérie, d'ouest en est, d'Hassi R Mrl à la frontière tunisienne en compagnir d'un Arabe et d'un Kabile avec un conducteur Touareg, cece pendant le Ramadan...ce ne fut pas toujours rassurant mais, ceci est vrai presque paetout dans le monde et j'ai survécu à tout cela... 

Les sociétés étrangères travaillant au Sahara avait un expatrié comme agent de liaison avec les autorités algérienne qui organisait la sécurité des employés expatriés avec ces autorités, ces agents n'étaient pas armés, les autorité algériennes ne l"auraient jamais tolérés et, contrairement à ce que certains souhaiterait, n"accepterais jamais de services de protection autre qu'algérien !

Le désert est immense et les frontières du désert algérien sont impossibles a contrôler et les nomades, Touareg, Chambas ou autres les ignorent totalement et, de tout temps, ont circulé librement dans tout le Sahara, des c^tes marocaines au Nil et du Magreb à l"Afrique noire...

Les Islamites me donnent le titre de Hadj mais, comme je n'ai jamais été à la Mèque et, comme je ne suis pas Musulman,je préfère croire qu'ils me considèrent comme un sage ou un érudit plutôt qu'un saint homme...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens