Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 09:25

Ma profession,dans l'exploration pétrolière, m'a fait beaucoup voyager en avion, avec différentes compagnies aériennes y compris des compagnies , charters, y compris Euralair sur la liaison Le Bourget-Hassi Messaoud, sur tout types d'aéronefs ( B737, B707, B727, DC10, DC9, DC8, DC6, DC4, DC3, MC8, tous modèles d'Aibus, Fokker80, 28, 27 SKYVAN, Potter Pilatus etc...) et d'hélicoptères ( Alouettes 2 et 3, Puma et Super-Puma, Sykorsky S51, S61, S76, Westland Wirlwind, Wessex S55, Bolkow MBB 105 etc...) ceci à travers le monde ( Europe, Afrique, Moyen orient, Extrème orient Australie, Amérique du nord et du sud etc...) y compris lors des premiers forages en mer d'Iroise;

J'étais à bord de trois appareils qui se sont crashés sans faire de victimes ( hormis une fracture de colonne vertèbrale d'un pilote ) et j'étais à bord, avec mon épouse et sa soeur, d'un avion d'Air Inter effectuant la liaison Quimper-Paris ( Orly ) lorsque celui-ci fut frappé par la foudre...Un grand bruit, ds vibrations, l'interieur de l'avion illuminé d'une lueur bleue très vive, toutes les lumières s'éteignirent...quand le calme fut revenu, tout le monde, y compris le steward, était blanc comme linge et tremblait...mais nous fûmes quittes pour la peur !

Les " crash " fureznt un atterrissage sur le ventre avec un Fokker F27 dans le désert libyen, une sortie de piste suite à l'éclatement des pneus au décollage d'un Fokker F27 d'Air Inter à Lan Bihoué et un plaquage au sol d'un Boeing 727 de Lybian Air, sur l'aéroport de Benghazi en Libye par des vents rabattants ( cisaillants ? ) ou cet atterissage sur la piste de la concession 104, d'Aquitaine Lybie, dans le désert, d'un DC3 de Lavco, moteur gauche en feu...Sans oublier une alerte à la bombe dans un DC10 d'UTA au décollage de Roissy Charles De Gaule ou encore, un attérrissage d'urgence sur une plage du nord-ouest de l'Australie, à bord d'un hélicoptère Bell 210/212 une turbine en rideau...

Ma dernière expérience se passa lors d'un vol à bord d'un hélicoptère Dauphin, d'Helli-Union, entr de frottement ou de déchiremente la plateforme de forage " Glomar Labrador " et la terre de feu, nous étions deux passagers et deux pilotes et nous volions à une altitude de 3000 ou 4000 mètres quand un bruit de frottement ou de déchirement métallique nous plongea dans un grand stress...Nous regardions autour de nous  et, après un temps que je ne saurais évaluer, l'un des pilotes se retourna en nous demandant de chercher autour de nous et de regarder à l'extérieur de l'appareil...nous finimes par découvrir, au grand soulagement de tous, qu'un gilet de sauvetage suspendu derrière nous était tombé sur le plancher métallique et que la bouteille de gaz de gonflage, métallique elle aussi, causait le bruit de frottement !...

Une autre fois un DC6 de relève, de l'Avco ensabla son train d'atterrissage et il fallu attendre la venue d'un DC4 le landemain.. Nous embarquâme à bord de ce DC4 qui ne tarda pas à décoller pour Tripoli. Après enviros deux heures de vol, les jauges de carburants tombèrent à zéro et les pilotes décidèrent de poser l'appareil dans une zone à peu près plane ou il purent jauger les réservoirs à la main...les jauges électriques étaient défectueuse et nous pûmes reprendre notre vol pour Tripoli... 

J'ai pris l'avion pour la première fois en septembre 1962 et j'ai volé régulièrement depuis, parfois sur des appareils en très mauvais état et dans des circonstances assez scabreuses, je suis toujours là !...Ceci prouve bien que le transport aérien n'est guère très dangereux.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens