Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 09:14

Le vent de sable auquel on donne différents noms, sirocco, simoun, ghibli en arabe se produit lorsqu'une masse d'air tropicale stationne sur le Sahara et se trouve entre une zone anticyclonique à la verticale du tropique du cancer et une soudaine zone de forte dépression qui se creuse rapidement en Méditerranée. La masse d'air saharienne brûlante est alors aspirée vers le nord par la dépression et remonte en au dessus du Maghreb, de l'Espagne, de l'Italie, de la Sardaigne, de la Corse ...ce phénomène se produit, en général, au printemps et à l'automne...les vents peuvent atteindre 100 à 200 km/h ou plus...un membre d'une mission géophysique au Sahara m'a raconté qu'un groupe de quatre hommes s'abritant dans une tente fut emporté, avec la tente, et retrouvés tous les quatre dans un ravin distant de quelques dizaines de mètres...la première indication que je vis, entre Hassi Messaoud et Rhourde El Baguel, fut les monticules de sable sur la chaussée, faisant disparaitre cette dernière occasionnellement ce qui obligeait le conducteur de la " Land Rover " à une très grande prudence....bien que ce séjour se soit passé durant la saison des tempêtes de sable, en avril et mai, je n'en connu pas cette fois là...plus tard, en Lybie, dans la Mer de sable du Calancio, j'en ai connu plusieurs, les vents assez faibles causaient quand même quelques désagréments du genre aliments et couverts sablés ainsi que sable dans la couchette...une fois, sur un appareil de forage, le super 2 de la société Forex, ce vent de sable créait une électricité statique si importante qu'un arc se formait entre le poste radio et son antenne, rendant tout communication impossible...le représentant de la sciété italienne Cori, pour qui naus faisions un puits d'exploration, devait impérativement contacter sa base et, comme je souhaitais parler à mon chef de mission, Jean Claude Vuilemot, au sujet de ma relève, il me proposa de l'acompagner à un autre appareil que nous pensions à l'abri du vent de sable et d'où la communication radio serait possible...nous prîmes la piste à bord d'un vieux pick-up 4x4  chevrolet...la visibilité etait assez réduite mais praticable et, après trois heures à travers les dunes, nous vîmes le camp de Saïpem...les contacts radio se firent sans difficulté majeure et nous prïmes le chemin du retour...la tempête de sable augmenta d'intensité et la nuit tombait...au bout d'un certain temps il n'y eu plus aucune visibilité...on continua un peu à rouler à l'estime mais une certaine incertitude quand à la direction et la crainte de franchir une crête de dune vue trop tard et de tomber d'une grande hauteur ne tarda pas à nous faire décider, d'un commun accord, d',arrèter notre progression hazardeuse et d'attendre de voir plus clair...je finis par m'endormir et l'Italien fit de même...je me réveillais vers deux heures du matin et m'aperçu que la tempête avait prit fin, je sorti du véhicule et, après avoir parcouru quelques mètres, aperçu l'appareil de forage illuminé, à moins d'un kilomètre...mais, il était heureux que nous nous soyons arrêté car, à moins de dix mètres devant le véhicule se tenait la crête de la dune et une pente presque verticale d'une dénivelation d'une cetaine de mètres !....le sable entrainé par le vent enlevait toute peinture sur le coté exposé des véhicule qui était vraiment sablés...ce sable étant, en partie très fin, je suppose que nous en respirion et franchissait nos bronches pour finir dans nos poumons...enfin, je n'ai pas ouï dire qu'aucun de mes collègues ai été ateint de silicose...

Une autre fois, toujours dans les dunes du Calancio mais, sur un appareil de forage de la société italienne Saïpem qui travaillait dans un creux entre deux dunes, une tempête fut telle qu'elle rendit impossible toute différenciation entre le cel et la terre...le sable formait un plafond au dessus de nous...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens