Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 18:10

La société Horwell, filiale de l'Institut Français du Pétrole, s'est spécialisé dans le forage horizontal, une technique récente permettent de faire produire des roches réservoir sur de plus grandes longueur et donc de produire une plus grande quantité d'hydrocarbures dans un même temps, ou de produire des couches très minces. Les Soviétiques avaient fait de nombreuses recherches dans ce sens mais, ceci n'avait été pris au sérieux, en occident, que très tardivemt. En France, La société Elf Aquitaine Production se joignit à l'Institut Français du Pétrole pour créer la Société Horwell chargée de la recherche et du développement de cette technique...Elf abandonna sa participation en raison d'une ceraine lenteur à obtenir un résultat financier...Les société Forasol et Géoservices entrèrent au capital avec l'IFP...Jean Claude Bourdon en était le président et Jean Paul Sézuka, détaché de Géoservices, assurait les opérations...Jean Paul Sézuka fit appel à moi pour organiser et superviser les forages...comme mes conaissabces en forage horizontal étaient très théoriques, Jean Claude Bourdon et lui décidèrent de m'envoyer au Canada ou Elf et l'IFP étaient majoritaires dans une société de droit canadien, dont le président était un ancien d'Elf et d'Horwell ces débuts...Cette société, basée à Calgary, dans l"état d'Alberta, forait des puits horizontaux sur un champ située à Winter, au sud de Lloydminster, dans l'état de Saskatchewan...Je pris donc un avion d'Air Canada pour Monréal où je passais les formalités de douanes et de police avant de prendre un autre avion pour Calgary...il était interdit de fumer sur les vols d'Air Canada et j'étais un grand fumeur à cette époque...je parvins à tenir en somnolant durant presque tout le trajet soit quelques dix ou douze heures...A mon arrivée à Calgary, je pris un taxi et me rendit à l'hôtel où on m'avait réservé une chambre...le bar était agréable et j'y dînais légèrement...le lendemain matin je pris un taxi et  me rendit aux bureaux de CS Ressources, la société pétrolière canadienne dont l'IFP était actionnaire, je fut très bien reçu par le président français qui me souhaita la bienvenue en m'expliquant ce que l'on attendait de moi...on me remis ensuite un billet d'avion pour Lloydminster, une petite ville du Saskatshevan...le landemain matin j'embarquais dans un bimoteur à hélices qui, après une courte escale à Edmonton, me déposa à Lloydminster...là, au comptoir de l'aéroport, on me remis les clefs d'un pick up dont la boîte de vitesse et l'embrayage étaient automatiques, ce qui me posa quelques difficultés lors de la traversée de la ville car il était très difficile de guarder ce véhicule immobile aux feux rouges...j'arrivais sur un " school bus " à l'arrêt et me rappelais juste à temps qu'il était interdit de les doubler tant qu'ils étaient à l'arrêt.. heureusement que j'avais passé mon permis de conduire aux Etats Unis en 1963 et qu'il m'en restait quelques souvenirs, sinon le policier qui venait en face, à ce moment là, me l'aurait rappelé energiquement...enfin je croisais deux ou trois voitures sur cette route très droite et longue...à la petite ville de Marshall je prenait une route de terre empierrée en direction de Winter où ...le train continuait à y passer de temps à autre mais ne s'y arrètait plus depuis longtemps....l'appareil de forage était installé juste à coté, un " rig winterized "  c'est à dire équipé pour l'hiver, comme disent les Canadiens...il y avait aussi un camp de cabines " Porta camp " , équipé pour l'hiver aussi...on pouvait passer d'une cabine à l'autre sans sortir à l'extérieur, il y avait des sanitaires, un réfectoire et une cuisine en self services où officiait une équipe de cuisiniers dont une femme sibérienne et une canadienne française du Québec de volume important et qui voulait me gaver de force mais, la nouriture était très grasse et souvent trop cuite enfin, les Canadiens prétendaient qu'elle m'avait à la bonne....

Le réservoir était les dépots sableux d'un lit fossile de rivière et se situait à une profondeur de 100 à 300 mètres, on forait verticalement jusqu'à rencontrer ce sable puis, à l'aide d'un moteur de fond ( turbine) coudée, on partait en forage horizontal...un élément, situé au dessus du trépan, mesurait les angles et les accélérations, un autre mesurait les radiation gamma émises par les argiles bordant le banc de sable...ces données étaient transmises à la surface par des impulsions codées dans le fluide de forage...un géologue étudiait les déblais remontant à la surface par ce même fluide et des détecteurs de gaz en mesuraient la teneur dans ce fluide, permettant ainsi de s'assurer que le sable foré contenait bien des hydrocarbures...dans ce secteur de nombreux puits étaient déja en exploitation et cette région a aussi vu l'exploitation de sables bitumineux...au bout de deux semaine je pris le chemin du retour et rentrais à Reuil Malmaison emportant le souvenir de nombreux nouveaux amis que je ne reverrais sans doute jamais et d'un pays agréable même s'il y fait froid...Pour la première fois de ma vie j'ai joué là bas...j'ai misé sur un jeu de hockey sur glasse et j'ai gagné, moi qui ne suis ni joueur, ni sportif !....
J'y ais aussi fait la connaissance des " chiens de prairie ", petits rongeurs peureux mais très curieux qui guétaient mon approche au bord de leurs terriers dans lmesquels ils plongeaient lorsqu'ils me jugeaient trop proche et ressortaient pour m'observer dès que  'étais passé...ces animaux, de la taille d'un petit écureuil et y ressemblant beaucoup, n'étaient guère aimé des cavaliers car il arrivait que les chevaux se casse une patte dans les terriers et, dans l'ouest américains, les cavaliers ont toujours été très nombreux depuis que les Conquistadors y ont apporté les chevaux...

 

Ce stage au nord ouest canadien me valu d'être connu comme Monsieur forage horizontal dans le milieu parapétrolier français...

Winter, 1991 Saskatchewan, canada

Winter, 1991 Saskatchewan, canada

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens