Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2014 4 24 /04 /avril /2014 15:58

C'est à Rourde el Baguel, dans le Grand Erg Oriental, au Sahara, que j'ai rencontré Marcel Eder, un Alsacien qui s'était retrouvé mobilisé dans la Wehrmacht en 1944, époque ou l'Alsace et la Loraine étaient annexées par l'Allemagne...il y avait aussi Charles Hollender qui, un soir que les foreurs racontaient leurs services militaires, finit par nous dire qu'il l'avait fait dans l'armée allemande...il me raconta, bien plus tard, alors que nous effectuions la surveillance géologique d'un puits d'injection de gaz, pour l'EDF, près de Nancy, qu'il avait servit dans la Kriegmarine, sur un " Shnellboot ", une vedette lance torpilles puis, à la fin de la guerre, avait été transféré dans la Waffen SS...Marcel Eder, un soir sur le Pentagone 84 alors qu' il avait probablement un vague à l'âme, me raconta sa fin de guerre, il servait une mitrailleuse face aux Soviétiques dans le couloir de Danzig, avec lui il y avait un vieux dont les deux fils étaient déjà morts au combat...Marcel voulait s'enfuir mais le vieux s'y opposa jusqu'à ce qu'il fut tué et que Marcel, blessé puisse rejoindre l'arrière...étant blessé il eu droit à une convalescence chez lui, près de Péchelbron, en Alsace...à la fin de cette période de convalescence le curé du village le cachât dans le clocher où il attendit les troupes alliés qui, bien sûr, lui imposèrent un assez long séjour en prison...plus tard j'aurais l'occasion de travailler avec un ancien Waffen SS qui avait fait la campagne de Russie, il nous raconta qu'il était vaguemestre et, à la veille d'un départ en permission, il allait chercher le courrier, avec un traineau tiré par deux chevaux quand deux loups attaquèrent les chevaux...il prit son arme et abattit les deux fauves...mal lui en prit...il s'agissait des deux chiens du colonel !...il rentra en Allemagne à la fin de la guerre et ne tenant pas à être prit par les Russes, se rendit aux Américains qui lui firent, tout de même, subir quelqsues sévices...entre autre, lors d'une corvée de pluche, le cuistot américain lui demanda s'il avait faim, il répondit que oui...le cuistot prit une gamelle de purée chaude et le coiffa avec...il avait servit dans la Légion Etrangère par la suite et était cuisinier chez Sodexso sur un appareil de forage de Forasol, dans la mer de sable du Calancio, en Libye....

J'ai eu l'occasion de travailler avec beaucoup d'Allemands, surtout sur des appareils de forage de la société allemande Deutag et j'ai connu nombre d'anciens des jeunesses htlériennes mais je suppose que presque tous les Allemands de cette classe d'âge ont, peu ou prou, participer à ce mouvement...j'ai toujours eu de bonnes relations avec eux contrairement à un collègue Canadien, plus âgé que moi, et qui avait débarqué à Dieppe er passait son temps à les insulter en finissant par leur dire que pendant la guerre on lui donnait un dollar par jour pour pour tuer des Allemands mais que maintenant il le ferait pour rien !...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de aventurier.over-blog.com
  • : Mon blog est le fruit d'une longue expérience à travers le monde dont je tiens à faire profiter les jeunes et moins jeunes
  • Contact

Recherche

Liens